vendredi 5 septembre 2014

INFINITY 6


Car toute bonne chose à une fin il est temps pour les équipes créatives de Marvel de clôturer Infinity avec ce sixième et ultime numéro. Mais la Maison des idées à-t-elle vraiment mis un terme d'une manière convenable à la folie conquérante de Thanos et des bâtisseurs ?


Infinity 6, Contient:

  • Infinity #6 [Janvier 2014 ]
  • Infinity: Heist #4 [ Février 2014 ]

Les Avengers ont libérés tout les peuple de l'emprise des bâtisseurs, leur armée n'à jamais était aussi grande et puissante. Mais Thanos et son armée ont eu le temps de prendre le contrôle de la planète Terre et sont bien décidés à la détruire. Captain America et son équipe sont en route et le combat final va se jouer maintenant. D'une manière ou d'une autre la guerre va devoir se terminer.


Infinity #6: Qui dit épisode final dit important dilemme pour le scénariste. Car oui comme toujours lorsqu'une histoire se termine les enjeux sont gros et les lecteurs s'attendent toujours à quelque chose de grand, très grand. Bien évidemment Jonathan Hickman qui nous a épaté depuis le début avec ce crossover aux petits oignons n'était pas en reste et savait pertinemment où aller avec son récit. Bien sûr comme beaucoup j'aurais envie de dire que la fin était évidente, car oui moi aussi j'ai tout de suite eu la même idée concernant la conclusion de cette saga cosmique. Mais après tout parler d'une conclusion seule n'as pas grand intérêt donc de manière générale je pense pouvoir dire que ce dernier épisode est tout aussi bon et grandiose que ce qu'à pu être cet event dans son intégralité. Infinity s'achève et une nouvelle ère démarre pour les Inhumans et notre univers doit être maintenant reconstruit afin de repartir à zéro. Alors oui les conséquences ne sont pas aussi énormes qu'on aurait pu le croire vu l'ampleur de la chose, mais est-ce réellement si grave ? Je ne pense pas.

Pour cette épisode final exit Jerome Opena , Jim Cheung sera ici celui qui fait équipe avec Dustin Weaver et comme pour les précédents épisodes les planches sont vraiment superbes. Beau, détaillé et grandioses parfois même épique le travail des deux artiste ne manque pas de superlatifs pour être décrit leur performance est totalement éblouissante. C'est simple le combat final de cette saga est illustré à la perfection et nous laisse savourer une reconquête de la terre à la beauté flamboyante. Je me permet aussi de créditer la performance de Justin Ponsor & Ive Svorcina pour la colorisation des planches qui est renversante de beauté.


Infinity: Heist #4: Un très court épisode de 10 pages qui vient donc conclure cette mini-série annexe à Infinity. Si j'avais plutôt bien aimé le début de l'histoire je doit avouer que cet épisode est très mauvais. Déjà parce que les dessins sont horriblement moche et les couleurs sur les premières planches sont absolument ignobles mais aussi et surtout parce que la fin est totalement débile. Le seul intérêt du récit imaginé par Frank Tieri était d'introduire le fait que Blizzard était devenue un Inhuman sauf que l'histoire se termine sur lui étant capturé et plongé dans un rêve artificiel. Donc au final son nouveau statut ne va rien changer puisque le personnage est maintenant hors-course. Au final Infinity: Heist est une grosse déception pour moi, car il n'as absolument rien de bon à en tirer.


Pour conclure je dirais que Infinity c'est fini et c'était vraiment super agréable à suivre. Alors oui les changements sur l'univers Marvel apportés par cet événement ne sont peut-être pas ceux attendues mais malgré tout de mon point de vue ce crossover était dantesque et vraiment bien foutu. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette aventure et j'espère que vous aussi.


14/20

Découvrez Infinity 6

Infinity #6 par Jim CheungDustin Weaver

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire