vendredi 7 mars 2014

Marvel Saga 17


Après une saga en demie-teinte dédié à Iron Man dans les précédents numéros, c'est maintenant au tour de Captain America de débarquer dans les pages de Marvel Saga avec une mini-série où il va devoir empêcher sa propre disparition du multivers.


Marvel Saga 17, Contient:
  • Captain America Corps #1à5 [ Août à Décembre 2011 ]


Alors qu'il surveiller le temps Tath Ki ( l'un des gardiens de l'univers ) à fait une découverte incroyable dans le passé. Le corps de Steve Rogers qui devait alors être repêcher puis réanimer à subitement disparu, plus étonnant encore la même chose c'est produite dans un très grand nombre d'univers parallèle au notre. Inquiet de voir ce héros absent de toute continuité, il décide donc de convoquer les seuls Captain America qui reste afin de créer une équipe capable de trouver la cause de ce problème et le neutraliser.


Pour faire bref, ce qu'il y a à comprendre de ce récit c'est que si Captain America n'avait pas était là, alors le monde serait totalement différent. Tout d'abord parce que sans lui l'issu de la Seconde Guerre Mondiale serait incertain, mais aussi car sans lui les Vengeurs n'aurait pu perdurer dans le temps car en réalité il serait l’élément qui permet aux membre de tous co-exister dans une même équipe, du moins c'est ce que nous raconte Roger Stern.

Seulement voilà, passer la surprise de découvrir une équipe constituée non pas de un, non pas de deux mais bel et bien de 5 Captain America on se rend malheureusement vite compte qu'elle représente le seul et unique intérêt de cette mini-série. Soyons clair le récit est ennuyeux en partie à cause d'un rythme assez mal mis en place. On à l'impression qu'on à ajouter un peu de baston juste parce que c'était obligatoire mais au final une lourdeur se ressent assez vite dans l’enchaînement des différentes scènes. Alors une fois de plus je n'ai rien contre les comics où les protagonistes on plus de texte que de scènes d'action, seulement voilà pour se permettre de verrouiller plusieurs pages pour une seule et même conversation faut-il encore que le texte soit percutant or ici ce n'est pas le cas.

 En plus de tout cela on à le droit à une " Grande Méchante " que je qualifierais de totalement raté, en partie par une menace qui n'est crédible à aucun moment, qui dans le texte semble dangereuse mais qui ne se ressent finalement à aucun moment et encore moins lors de l'affrontement ultime à la fois mou et expéditif. Alors bon au final on suis l'histoire avec très peu d'entrain, on termine sur une conclusion des plus prévisible et on reste grandement sur sa faim une fois la revue refermée tellement le récit était pauvre.

En ce qui concerne la partie visuel, Philippe Briones fait du bon boulot sur ces 5 épisodes. Son trait est pas mauvais, ses planches sont détaillés et il reste très régulier sur les plus de 100 pages qu'il à réalisés. Dommage que Matt Mila qui est en charge de la colorisation semble lui avoir quelque problèmes d'irrégularité, autant les couleurs de certaines planches sont très bien autant sur d'autre c'est un peu trop sombre, un peu trop terne.

L'améridroide est de la partie
Cinq Captain America pour le prix d'un





Si le casting de cette petite équipe improvisé sembler avoir du charme et du potentiel il est finalement assez décevant de la découvrir dans une aventure aussi fade. A la fois lent et pauvre en contenue, le récit n'a finalement pas grand chose à raconter et donne une impression de lourdeur vraiment pas top. Bref encore une histoire qui se laisse lire pour mieux se faire oublier. Circulez il n'y a rien a voir...



11/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire