lundi 16 décembre 2013

MARVEL HEROES EXTRA 7


Alors que les X-MEN affronte des vampires, notre chère Daredevil doit quand à lui affronter ses propre démons intérieur dans le tout nouveau (mini) crossover Shadowland. Panini décide de se positionner du côté des fan et nous propose la trame principale das une seule revue auto-contenu. De quoi découvrir de quoi il en retourne à moindre frais. 


Marvel Heroes Extra 7, Contient:
  • Shadowland #1à5 [ Septembre 2010 à Janvier 2011 ]


Daredevil est devenu le nouveau chef de " la main ", la fameuse organisation maléfique qu'il compte utiliser pour faire le bien. Mais depuis quelques temps ses méthodes semble un peu différentes de l'accoutumer...


Le scénario signé Andy Diggle est donc relativement simple et tiens facilement sur un timbre poste, Daredevil est comme " posséder " par un démon il devient donc méchant et la menace qu'il représente doit être stoppé. Seulement ce qui peut paraître trop facile n'en reste pas moins poignant. Voir un héros passer du côté obscure et devenir l'ombre de lui même et de ses valeurs est très intéressant pour n’importe quel fan. Certains diront qu'il ne s'agit là que d'un plagiat de l'idée du costume noir de Spider-Man, mais n'empêche que moi personnellement j'ai adorer voir Daredevil sous cette forme. Avec un simple changement de couleur, la vision que l'on se fait du héros est totalement l'opposé de d'habitude, on y voit un côté sombre, démoniaque voir peut-être même torturer totalement nouveau pour ce héros. De plus comme l'a essayé de le souligner l'auteur, dans une situation comme celle-là il est difficile de savoir que ressentir vis à vis du héros. De la haine ? De la pitié ? Faut-il le Tuer ou le Sauver ? Toute ces questions tente à prouver qu'il y a un intérêt à une tel histoire. L'histoire se conclu peut-être un peu vite, mais néanmoins elle dure suffisamment longtemps pour qu'on passe un moment de lecture agréable.


Les dessins de Billy Tan sont dans l'ensemble plutôt bons et bien détaillés, les combats sont suffisamment bien rythmée et la mise en scène est relativement bonne. Le Daredevil noir n'est pas qu'intéressant sur le plan moral il à aussi une classe folle, une splendeur incroyable qui donne un côté totalement charmeur au personnage de base. Un peu comme pour le " Dark Reign " voir une version sombre d'un personnage lui rajoute un petit quelque chose qui le rend encore plus charismatique.


Il y a quand même cependant quelque chose que je ne parle pas assez souvent dans mes critiques et qui ici est pour moi un sacré défaut ( pour un event ), ce sont les covers ! J'ai personnellement trouvé qu'elle manquaient toutes d'ambition et de caractère. Elle ne sont vraiment pas vendeuse et ne reflètent pas assez le contenue de l'histoire.

Le Daredevil Noir possède un look superbe ! 
Ghost Rider aussi a son mot à dire...


Au final, Shadowland est un event sympathique au scénario finalement un peu vide mais qui reste néanmoins plaisant à suivre. Même si il n'est que éphémère la version Noir du costume de Daredevil m'a fait forte impression et l'idéologie du personnage qui se cache derrière m'a tout de suite séduit. Bref, on à déjà vu mieux mais ça ne veut pas dire qu'il faut passer à côté...


14/20

Découvrez Marvel Heroes Extra 7

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire