lundi 25 novembre 2013

Marvel Saga 18


Ces dernières années, Deadpool à le vent en poupe. Nombreux sont ceux et celles qui suivent les aventures du mercenaire en France. Avec une demande toujours plus forte concernant les divers récits sortie en VO. Panini décide de calmer les foules en répondant positivement, et en proposant un numéro spécial de Marvel Saga dédié à la " Grande Gueule " de la Maison des idées.


Marvel Saga 18, Contient:
  • Deadpool Kills the Marvel Universe #1à4 [ Octobre 2012 ]
  • Captain America: Who whon't wield the shield ? #1 [ Juin 2010 ]


Deadpool est un cinglé, un fou, un psychopathe et les X-MEN ont bien compris qu'il ne pouvait rien faire pour l'aider. Charles Xavier et ses mutants décide donc de le faire interner à L'asile Ravenscroft pour son " bien ". Mais la thérapie que va recevoir le Mercenaire disert n'est pas celle que l'on pensé...


Attention: La lecture de ce Marvel Saga 18 est réserver à un public mature uniquement.

Deadpool Kills the Marvel Universe #1à4: Le speech est assez simple, Psycho-Man voulant dominer le monde décide de réunir une armée. Il décide alors de prendre le contrôle de Deadpool pour l’enrôler de force. Mais en faisant ça il a finalement rendu Wade encore plus dingue et dangereux. Ce dernier pète alors un gros câble et décide de tuer tout le monde, qu'ils soient Gentil, Méchant ou Neutre il doivent tous périr. On retrouve donc Les 4 Fantastiques, les vengeurs, Hulk et bien d'autres en péril. Pour ma part, la fin m'a bien plu grâce à son originalité ( et sont adéquation parfaite avec l'univers du personnage ) même si il me semble avoir déjà lu une fin similaire dans un autre récit.


Vous l'aurez compris, le but n'est pas de faire un Deadpool drôle et fun comme on le connaît par exemple grâce aux travail de Daniel Way de ses dernières années. Ici le but de Cullen Bunn et de décrire Deadpool comme un personnage sombre, violent et psychopathe à l'extrême, le comics est donc remplit au 3/4 de combat, de torture et d'hémoglobine. L'univers Marvel n'étant à la base pas fait de sang et de mort en tout genre, l'idée de base du récit et donc plutôt bonne même si cela tombe assez vite dans la facilité ( je tue, je tue et je tue ). Par ailleurs il faut savoir que ce récit est plus ou moins une version alternative de Punisher Kills the Marvel Universe de Garth Ennis qui avait rencontré un certain succès.


Les dessins de Dalibor Talajic sont dans l'ensemble plutôt correct même si certaines planches ont quand même beaucoup mal à convaincre. Ce n'est donc pas vraiment très beau, mais cela n'est pas non plus moche au point de déranger la lecture. Même chose pour le travail du coloriste Lee Loughridge, ce n'est pas magnifique mais on ne va non plus crier au scandale.


Captain America: Who whon't wield the shield ? #1: Ici on découvre ce qu'aurait était le personnage de Deadpool si il avait était créer lors de la seconde guerre mondial et du côté allemand. Une parodie de Captain America des plus amusante. Un épisode bouche-trou sympathique, plutôt marrant et avec des dessins cartoonie pas trop mal.

Ils doivent tous mourir...
Du Deadpool 100% Action ! 


Un scénario qui certes ne vole pas très haut et possède un intérêt des plus limité, mais finalement est-ce vraiment une déception ? Pas du tout ! Tout simplement parce que cette mini-série nous promettez de voir Wade Wilson décimer l'univers Marvel et c'est réussi. On regretteras peut-être que certains héros tombe vite au combat mais au moins ça permet de vite enchaîner sur d'autre batailles. Un 18e numéro de Marvel Saga qui certes n'est peut-être pas excellent mais qui à le mérite d'être quand même divertissant. Un comics qui s'adresse donc surtout au fan de deadpool et de gore.


12/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire