mercredi 23 octobre 2013

Marvel Icons Hors-Série 17


Souvenez-vous, c'était en 2007 que s'abattit l’événement Civil War en France. L’événement fût alors le buzz suite à ses nombreuses conséquences, dont certaines assez lourdes sur l'univers Marvel. L'une d'elles causa ni plus ni moins que la mort de Steeve Rogers alias Captain America. Mais alors que le temps passe, et que l'envie des fans de voir leur héros favoris réapparaître dans les comics reste intact. Une lueur d'espoir a fini par apparaître...


Marvel Icons Hors-Série 17, Contient:
  • Captain America : Reborn – Prologue [ 2009 ]
  • Captain America : Reborn #1à3 [ Septembre à Novembre 2009 ]


Lors de Civil War, Captain America alors porte-parole des protestant à la loi de recensement des super-héros est condamnée et doit être jugé pour ses " crimes ". Alors qu'il se rend au palais de justice pour plaider sa cause il est alors abattue par un sniper...

Présumer mort, c'est son acolyte Bucky Barnes qui reprend le flambeau et devient le nouveau Captain America. Mais 2 ans après cette événement tragique, de nouvelles informations surgissent de nul part et pourrait bien changer les choses...


Quelque part spoilé par son nom, Captain America : Reborn ( Renaissance en vf ), n'est rien d'autre que le retour du héros à la bannière dans nos chers comics. Scénarisé par ni plus ni moins que le célèbre Ed Brubaker, ce récit n'est donc rien d'autre qu'un prétexte pour prétendre au retour de Steve Rogers. Même si quelque part, les fans du monde entier savaient déjà qu'il été impossible que la mort de cette icône soit définitive, on ne peut pas dire que le scénario joue la carte de la surprise ni même celle de l'originalité. Originalité oui, car même si le suivi et l'acheminement de l'histoire est plaisant et plutôt bien rythmée on ne peut pas dire qu'on soit émerveillé face à une histoire, une situation qui nous semble si familière. Ce n'est ni la première, ni la dernière fois qu'un héros meurt pour finalement ressusciter quelques numéros plus tard.

La série nous est présenté sur deux plans. Dans le premier, nous retrouvons Bucky Barnes et la Veuve Noire alors en mission spécial, tentant de déjouer Norman Osborn qui souhaite se servir de Sharon Carter comme bouc-émissaire pour le meurtre de Captain America. Le second plan quand à lui est une sorte de dimension parallèle, où Steve Rogers revit les événements marquant de son passé. Différentes époques de sa vie sont alors remémorées, notamment le " Projet Super-Soldat ", la Seconde Guerre Mondiale ou encore la guerre Kree/Skrull. Une histoire qui se laisse lire et qui s'apprécie plutôt bien mais qui est beaucoup trop classique et prévisible pour rester dans les mémoires.


Si le scénario ne casse pas trois pattes à un canard, on peut cependant ce consoler du travail de Bryan Hitch qui pour le coup rattrape les choses. En effet les dessins de l'artiste ( encré par Butch Guice ) sont réussis, et certaines planches sont vraiment saisissantes. Cependant, les planches ne sont pas toujours très bien mise en valeur, les couleurs ternes utilisé par le coloriste Paul Mounts nuit parfois grandement à l’esthétisme du dessin. D'ailleurs certaines planches en deviennent finalement presque moche à cause de ce choix...

Bryan Hitch dans toute sa splendeur
Les couleurs ternes ne font pas honneur à certaines planches...

Pour conclure, je dirais que cette première partie, sans être une véritable catastrophe reste quand même selon moi une déception. Même si la conclusion de la seconde partie semble évidente, on aurait quand même apprécier quelque chose de plus incroyable, de plus travaillé. Hors ici, l'histoire débute dés le début sur un Steeve Rogers qui est vivant mais bloqué dans une autre dimension, du coup il n'y a aucune surprise quand à la suite de l'histoire. Cependant, même si ce n'est pas la première fois que Cap' se remémore son passé, cela reste quand même plaisant à suivre.


12/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire