vendredi 25 octobre 2013

Anonyman T1


Après LSA et Dynamo 5, c'est au tour de Anonyman de rejoindre les rangs de Merluche Comics.Tout comme pour LSA dont il partage les même auteurs, cette série est une production française en auto-publication. Proposé dans un Hard-Cover de qualité, et orné d'une superbe cover. Il est temps pour moi de répondre à la question que tout le monde se pose : " - Qu'en est-il de l'intérieur ? ".


Anonyman est une création de Thomas Rivière et Frédéric Mur.
La série ainsi que ses personnages sont la propriété intellectuelle de leurs auteurs.


Suite à une décision gouvernementale, Anonyman un super-héros sans visage est muté dans le petit village d'Abricot dans la région des Arbousiers. Il va devoir apprendre à se faire respecter par les habitants et va avoir à faire face à la criminalité locale.  



Un héros sans visage, qui combat le crime local dans un petit village du nom de " Abricot ". Le speech est assez simple mais malgré tout l'idée est plutôt convaincante, et a de quoi attiser la curiosité du lecteur. Seulement voilà, si l'idée de base est respecté dans le début de l'histoire, elle part très vite à la dérive. L'histoire débute donc sur Nony qui débarque dans ce fameux village où il doit faire ses preuves si il compte devenir le nouvel héros local. Il va donc devoir s'y rendre serviable tout en y affrontant les criminels locale, dont le redoutable Seize pour gagner les faveurs des habitants. Mais notre chère héros va également tomber amoureux d'une des habitantes qu'il a sauvée et c'est malheureusement là que les choses se corse. 


De manière général je trouve que l'accent est finalement mis un peu trop vite sur la romance avec Flora, romance qui au passage est digne des dessin-Animés Tex Avery. D'autant plus qu'avec le côté burlesque que nous montre le comics, on ne peut ressentir d'émotions ni même trouver ça intéressant de la manière que cela nous est amené, par conséquent cela nuit plus à l'histoire que ça ne lui apporte. Un autre problème selon moi sont les dialogues. Certaines répliques, surtout dans les combats sont quand même assez fade. Parfois ça sonne creux et c'est simple, ce qui aurait du faire mouche ( ou rire je ne sais point ) laisse une sorte de gros blanc. On en vient même à relire certaines bulles en ce disant " - Hein quoi ? Il a vraiment dit ça ? "


L'histoire ce veut humoristique, et à défaut de vous faire vraiment rire elle vous mettra sans doute quelque fois le sourire aux lèvres, notamment grâce à des jeux de mots bien mauvais ( c'est voulu ), tellement que finalement ils en deviennent plutôt drôle. Le comics est également parsemé de petites choses, de petits détails nous rappelant qu'il s'agît là d'une production Française. On a donc le droit au Tabac/PMU/Rapido, au Kebab de Azim, aux noms des villes : Abricot et Topinan Bourg ou encore tout simplement le pseudonyme du premier bandit qui n'est rien d'autre que Super-Chantal ! Il y en as encore beaucoup d'autre mais ceux-là je vous laisse les découvrir. Pour ma part j'ai trouvais ça amusant.


En ce qui concerne les dessins, il ne faut pas vous laisser hypnotiser par la très belle cover de l'ouvrage qui est signé Kenneth Rocafort. Car ici le dessinateur n'est nul autre que Frédéric Mur que vous connaissez certainement pour son travail sur Pantz ou encore LSA. Le style de l'artiste ici représenté, ressemble bien plus à du Franco-Belge qu'à du comics à proprement parler. Des dessins qui serte ne plairont pas à tout le monde, mais qui selon moi ont quand même ( excusez-moi l'expression ) de la gueule. D'ailleurs le chara-design général est réussi et des personnages qui au premier abord ont des look " Simple " comme Starface ou encore Super-Chantal n'en sont pas moins sympathique et possède un côté plutôt attachant. Il est à noter également que si les toutes premières planches ne sont pas forcément ses plus belles créations, au fil du récit une nette amélioration du dessin est visible. La colorisation quand à elle, qu'elle soit réalisé par FedM ou Mathieu Tetrel, est tout simplement parfaite. Elle met très bien en valeurs les dessins et correspond très bien au ton générale de la série.


Anonyman c'est aussi beaucoup de petites blagues.
Les combats sont rapides et pas très captivant.
























Croyez le ou non, mais après tant de négatif concernant cette série je suis quand même un peu déçu que le tome 2 ne verra jamais le jour. Il est vrai que Anonyman n'est pas une très bonne série et que ce tome 1 n'est vraiment pas convaincant, mais malgré ses défauts le comics se lit d'une traite et possède un fond bien sympathique. Plus les pages défiles et plus le dessin s'améliore, il paraît donc évident qu'avec un scénario plus travailler ; une suite aurait pu être bien meilleur. Mais qui sait, croisons les doigts et un jour peut-être la suite nous arrivera.


10/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire