samedi 18 mai 2013

HAUNT T1


Après avoir travaillé à la fois chez DC Comics et Marvel, Todd McFarlane fonda  Image Comics, une toute nouvelle maison d'édition qui donnera naissance à de nombreuses séries cultes comme Darkness, Witchblade, Youngbloob, The Walking Dead. Gen13, Wildcats ou encore Spawn. Alors que de nos jours l'éditeur c'est fait plutôt discret, le voici de retour avec une toute nouvelle série qui risque de faire beaucoup de bruit...                       


Cet album de la collection "Contrebande", Contient:
  • Haunt #1à7 [ Octobre à Mai 2010 ]



Co-crée par Robert Kirkman ( Invisible/Walking Dead ) et Todd Mcfarlane ( Spawn ), Haunt est la tout nouvelle création d'Image Comics. Dans cette nouvelle série nous allons suivre les aventures de deux frères Kurt et Daniel Kilgore.

Un jour Kurt qui est agent secret, se fait tuer des suite d'une opération spécial. En se rendant à l'enterrement, Daniel est capable de voir et d'entendre son frère comme si il était toujours vivant. Il pense alors qu'il ne s'agit que d'hallucination du au traumatisme de cet accident, mais va vite se rendre compte que tout ça est bien réel, et va même faire l'étrange découverte que lui et son frère sont capables de fusionner pour donner naissance à un ( monstre ? ) du nom de Haunt.


Comme vous le savez certainement, les premiers épisodes d'une nouvelle série sont toujours les plus importants, en effet afin d'attirer les foules, il faut savoir captiver son audience dés le début. Et que dire sur Haunt, si ce n'est que dé le première épisode on est déjà charmé par ce nouvel univers qui se présente à nous. Mais avant tout il me faut vous annoncer une chose, ce comics est plutôt sanglant, la violence graphique qui est présente dans ce premier tome est assez ressemblante à celle des épisodes de Spawn. Il faut donc recommander cette lecture à un public averti et peut impressionnable.

Pour commencer à vous parler de la série, je me doit de vous parler de son atmosphère un peu particulière. Les deux personnages principaux sont les frères Kilgore ; Kurt est un agent secret tandis que Daniel lui n'est qu'un simple prêtre. Jusque-là il n'y a rien d’extraordinaire, mais ce qui est intéressant se ne sont pas les personnages directement, mais les relations qu'ils ont. Il est asser difficile de comprendre les liens entre ses deux frères, et l'histoire semble donner beaucoup d'importance à cela ; on se ne sait pas ce qu'il c'est passé entre eux mais pourtant la façon dont est narré l'histoire nous donne l'envie d'en savoir toujours plus à leurs sujets. Les personnages sont très intéressants par leurs relations qu'ils ont avec le monde et au fil des épisodes l'intérêt qu'il peuvent susciter aux lecteurs ne faiblit pas. L'environnement de la série quand à lui semble ne pas avoir une identité propre. La ville dans laquelle se déroule l'histoire ressemble à une ville lambda des Etats-Unis. Seul les personnages et les événements s’avère êtres " sombres " le background est quand à lui tout à fait classique.

Le scénario de Haunt est signé par l'un de ses créateurs, Robert Kirkman lui même. Celui-ci nous offre un récit de très bonne qualité, intéressant du début jusqu'à la fin et avec une narration au top ; normal me direz-vous puisque que Greg Capullo l'assiste sur le côté narratif de l'histoire. L'auteur arrive même à chaque fin d'épisode à nous donner l'envie pressante de lire la suite. Comme citer au dessus, son utilisation de la relation des personnages est vraiment grandiose et on se laisse facilement séduit. Certains regretteront peut-être qu'il y est un peu plus de parlottes que d'action dans ce premier tome, même si à mon goût j'ai trouvé le tout bien équilibré. En ce qui concerne le récit, n'étant qu'au début même de l'histoire on ne fait pour l'instant que suivre la découverte et l'appréhension des pouvoirs de notre héros. Ne vous attendez-donc pas dans ce premier tome à de véritables rebondissement mais plutôt à une très bonne introduction à ce nouvel univers. De plus la progression linéaire de l'histoire est cohérente et semble se réserver pour mieux nous surprendre par la suite.

En ce qui concerne les dessins de Ryan Ottley ( mis en page par Greg Capullo ) ils sont dans l'ensemble plutôt bons. Certaines cases tirent leurs épingles du jeux et s'avèrent être superbes, en ce qui concerne les quelques double-pages présent dans cet ouvrage, même si elle sont relativement rares,elles sont vraiment réussies. La façon dont le dessinateur a illustré les scènes un peu plus gores est bien pensé, car elle donne un côté choquant à l'histoire mais sans forcément rentrer dans le macabre ou la surenchère ce qui est parfait à mon goût.

En bonus, nous avons le droit de profiter de 3 pages de croquis et d'une lettre écrite par Robert Kirkman avant de refermer le livre. Ce petit ajout est un effort des plus appréciable, que l'ont ne manqueras pas de saluer.

Certaines scènes sont assez sanglantes.
Le Personnage de Haunt à vraiment la classe...




Pour conclure, je dirait simplement que Haunt s'avère être une série très prometteuse. Ce premier tome met vraiment l'eau à la bouche et donne une envie folle de dévorer le prochain. Le Héros quand à lui ( qui est presque une version " Spawnesque " de la Symbiote Carnage ) à un look d'enfer et est très intéressant. Si vous hésitez encore à tenter l'aventure, n'attendez plus une seconde, il serait vraiment dommage de passer à côté d'un aussi bon moment de lecture.

15/20  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire