dimanche 30 décembre 2012

MARVEL CLASSIC 8



 Afin de terminer l'année aussi bien qu'il la commencé, Marvel Classic revient dans un excellent numéro qui va s'attarder cette fois sur les début des Défenseurs.


MARVEL CLASSIC 8, Contient:

  • Marvel Feature (Vol.1) #1à3 [ Décembre à Juin 1972 ]
  • Defenders (Vol.1) #1à2 [ Août à Octobre 1972 ]


 C'est un excellent numéro, au sommaire très alléchant que nous propose Panini afin de conclure cette année 2012. Depuis le mois de Juillet de cette année, les Défenseurs ont fait leurs grand retour en VF dans les pages du magasine THOR, équipe qui depuis a bien changée. Mais ici dans ce numéro, il n'est question que des membres de l'équipe Original de 1972.

Cela faisait un petit moment que je n'avait pas lu d'aventures " Oldies ", j'ai donc prit un réel plaisir à lire ce numéro qui est vraiment très bon. Nous avons le droit aux premiers épisodes avec la création de ce que Roy Thomas qualifie de " Non Groupe ", car pour lui les Défenseurs ne sont pas une équipe mais plutôt une sorte de groupe destiné à s'unir de temps à autre ( mais sans plus ); mais aussi à leurs premières péripétie.

 Les épisodes qui nous sont présentés ici sont tous très intéressants, une fois que l'on commence à lire il est difficile de s'arrêter tant les récits sont envoûtants. Cette équipe qui au départ n'était qu'un trio formé de Doc. Strange, Namor et Hulk fonctionne bien. L'équipe est équilibré, et chacun possède un rôle pré-défini et même si les 3 héros ne s'apprécie pas plus que ça, notamment Hulk qui hait le Doc.Strange ( Marvel Feature #3 ) on sent le grand potentiel que cette alliance représente. Les ennemis qu'ils affrontent sont originaux et même si ils apparaissent au début d'un épisode pour être vaincu à la fin, on ne ressent pas l'impression que le récit est aller trop vite tant la narration est bonne.

 Il est vrai que les dessins ont prit de l'âge, mais même 40ans plus tard c'est toujours aussi bon. Seul le premier numéro de Marvel Feature a mal vieillit, en revanche les autres épisodes sont restés beaux et convainquant  Le travail de Ross Andru a su garder de son superbe, un peu à la manière du travail du grand Todd Mcfarlane sur Spider-Man.


 Ce huitième numéro est pour moi une véritable perle tout droit issu des 70'. Les histoires présentes ici ont très bien vieillies et sont toujours aussi efficaces. 128 pages de récits grandiose pour seulement 5.90€, vous auriez tort de vous en privez !

16/20

1 commentaire: