dimanche 30 septembre 2012

Captain America: Les Elus



Sortie sous le nom  " Les élus ", voilà que la fantastique mini-série Captain America: The Chosen débarque enfin dans notre contrée et qui plus est dans un format souple. 



Ce 100% Marvel, Contient:

  • Captain America: The Chosen #1à6 [ Octobre 2007 à Mars 2008 ]



  Le projet Renaissance qui as donné ses pouvoirs à Steve Rogers et qui lui ont permit de devenir Captain America sont sur le point de le tuer. Sa mort étant imminente, Cap' décide grâce à son pouvoir de pénétration d'esprits à distance de suivre James Newman, soldat américain sur le front Afghan et de l'aider à surmonter ses peurs.


 Une histoire vraiment très intéressante et différente de l'accoutumer. Nous avons le droit ici à un scénario original pensé par David Morrell, qui n'est nul autre que le scénariste de Rambo 2: La Mission. Au fil de cette lecture, il parait évident que ce que l'auteur à voulu plus particulièrement mettre en avant c'est l'aspect Humain du personnage de Captain America.

 On veut ici faire comprendre au lecteur que si Steve Rogers est devenue un Super-Soldat, un Super-Héros ou encore le Symbole des Etats-Unis; il est surtout un homme pourvu d'autant de peurs que de valeurs. Le scénariste prend plaisir à jouer avec ce côté un peu tourmenté du personnage sur le combat qu'il mène pour défendre la liberté. Selon moi le personnage n'as rarement était aussi bien représenté en dehors de son rôle habituel, un pur bonheur !

  Comme à son habitude, la Maison des idées associe un scénariste de qualité à un excellent dessinateur en la présence de Mitch Breitweiser qui nous livre des planches fabuleuses et purement authentiques. Le trait est vraiment très bon, et offre un côte presque " Réel " à l'histoire qui ne fait que renforcer la profondeur de se récit. Même si certains dessins sont un peu plus " Sale " que d'autre, il nous offre dans l'ensemble une prestation de qualité.

<< [...] Mitch Breitweiser qui nous livre des planches fabuleuses [...] >>
  Les flash-back de Captain America et du Caporal Newman sont assez nombreux, mais ce qui aurait pu être redondant est suffisamment bien gérer pour finalement devenir une bonne idée de la part de l'auteur; puisque qu'une fois de plus cet élément ne fait que renforcer l'authenticité de l'histoire, de ce fait l'engouement du lecteur pour ce récit n'est que meilleur.



   Pour conclure je dirais que ce 100% est une une pure Merveille. Différent des autres récits du Cap', on en apprend un peu plus sur la personne derrière le masque. Le côté torturé de cette icône du comics américain n'a jamais était aussi bien retranscrit. Une superbe Mini-Série à lire d'urgence...

17/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire